La psychologie positive appliquée dans l’éducation

Mon cours préféré à l’Université

Le cours que j’ai préféré donné à l’université c’est Expression à l’oral.

Ce n’est pas le cours le plus poussé en psychologie que j’ai donné.

Pourtant, il m’a marqué comme aucun autre.

Vous verrez à la fin de la page comment j’ai utilisé la psychologie positive dans ce cours.
 

Les stratégies de défense face à la peur

Les étudiants arrivent la plupart avec une peur de parler en public.

Ils utilisent des stratégies d’évitement.

Ils lisent leur note sans regarder le public.

Ils ne prennent pas de risque, ne font pas d’humour.
 

Vouloir être neutre pour éviter tout risque d’être ridicule,
c’est la méthode la plus efficace pour générer de l’ennui.

 
On ne peut pas les blâmer.

L’école ne leur a jamais appris à prendre plaisir et à repérer leurs capacités à l’oral.

Logique, lorsqu’on manque de sécurité psychologique, on met son énergie à se protéger plutôt qu’à progresser.

Intervention de psychologie positive basée sur les ressources


Voici comment j’ai tenté de leur proposer une expérience correctrice.

Dès le second cours, je leur demande de présenter devant la classe le sujet qui leur fait envie.

Et après chaque passage.

Je demande à la classe de repérer tout ce que cette personne a fait d’intéressant.
 

« Que souhaiteriez-vous qu’elle garde pour la prochaine fois ? »


Le moindre détail compte.

Puis, à mon tour, je liste à la personne tous les points que j’ai appréciés.

C’est peut-être la première fois que la personne entend tout ce qu’elle fait de bien.
Par le prof et l’ensemble de la classe.

Je termine en lui demandant si elle souhaite recevoir un cadeau pour progresser.

Si elle accepte, je lui fais un retour sur un point qu’elle peut améliorer pour rendre son discours encore plus vivant et impactant au prochain cours.

Lors du 5ème et dernier cours, le changement est impressionnant.

Il y a eu du chant, de la danse, de l’humour, des dévoilements personnels émouvants.

On est passé de la protection à un véritable partage des univers de chacun.


 
Pour expérimenter et prendre des risques, on a d’abord besoin d’être sécurisé.

On a besoin de savoir que l’autre est un allié qui verra notre potentiel, même dans l’adversité.

C’est ce que permet la relation d’accompagnement.

Avoir une base de sécurité pour oser explorer notre monde intérieur mystérieux.

Et oser se remettre en expérimentation dans la réalité extérieure.

Pour ouvrir de nouveaux possibles.

Si vous souhaitez retrouver cette atmosphère sécurisante dans un contexte de formation.
 

La sécurité psychologique et l’exploration des ressources sont des principes essentiels pour rendre plus efficaces les pratiques.
 

Si ces principes vous parlent et que vous souhaitez gagner du temps pour les intégrer à votre pratique professionnelle.

Rejoignez La formation en psychologie positive

  • 8 jours de formation pratique + 13h30 de vidéos théoriques enregistrées
  • Financements possibles (FIFPL, OPCO…)

PS : dans le même thème, je vous recommande le film : Le discours d’un Roi, excellent !

Ce qu'il y a de fabuleux avec la connaissance, l'amour et le bonheur, c'est qu'ils sont décuplés lorsqu'on les partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *